Variations observées du niveau des mers dans les siècles passés.

 

Depuis 15 000 ans les mers sont remontées de plus de 100 mètres

La sortie de dernière importante glaciation du Würm n'est pas encore arrivée à son terme car il semble que le climat continue à osciller entre des tendances thermiques haussières et baissières.

La vitesse de montée moyenne des mers depuis la fin du Würm et jusqu'aujourd'hui a été en moyenne de 0,66 mètre par siècle !

Actuellement les mesures scientifiques admises indiquent : 0,20 mètre de vitesse moyenne pour le 20ème siècle (CNRS-Centre National de la Recherche Scientifique).


Les observations de paléo-rivages en Méditerranée indiquent des paliers successifs dans la montée des eaux . Remarquons que les paléorivage faciles à dater et situer sont des indices certains de la progression du niveau de la mer.(voir graphique ci-contre):

-  7m  il y a 4 000 ans, vitesse moyenne jusqu'aujourd'hui : 0,18 mètres par siècle
-25m  il y a 5 800 ans, vitesse moyenne jusqu'aujourd'hui : 0,43 mètres par siècle.

  • Notons la vitesse entre -5800 et -4000 : 1 mètre par siècle ! Nous n'avons pas cela aujourd'hui !

- 36m il y a 7 000 ans, -c'est le niveau de l'entrée immergée de la grotte paléolithique Cosquer ( voir ci-contre) - de cette date à aujourd'hui la vitesse  moyenne est de  0,51 mètres par siècle.

 

 

 

 

 

 

 La cité néolithique de Atlit Yan sous 10 mètres d'eau en Méditérannée:

Atlit yam

Sur la côte Israélienne la cité néolithique de Atlit Yam, prospère il y a 20000 ans, se retrouve aujourd’hui à 10 mètres sous la mer. La présence de puits d'eau douce montre que la cité étaient sur un relief côtier  d’environ 100 mètres. Ceci illustre les conséquences de la fusion des glaces continentales qui ont fait monter, jusqu'à aujourd'hui, les mers  à la vitesse moyenne de 60 cm par siècle. Actuellement le phénomène n’est pas terminé mais ralenti et  les mers montent  encore de 18 cm par siècle.

 

Exemple des variations du niveau de la mer du Nord depuis 3000 ans: Des variations importantes à la hausse et à la baisse ont été constatées.

D'après K.-E. BEHRE, Probleme der Küstenforschung, Bd.28, Isensee-Verlag, Oldenburg, 2003
Recherches effectuées par l'Institut de recherches côtières de Basse Saxe (Niedersächsisches Institut für historische Küstenforschung [NIhKqui a publié ses résultats sous le titre: Probleme der Küstenforschung im südlichen Nordseegebiet (PdK) = Problèmes de recherches côtières dans la zone sud de la mer du Nord. L'étude conclu que le facteur le plus influent de modification des côtes est la montée du niveau de la mer associée à des fluctuations de cette montée depuis la fin de la dernière glaciation il y a 11500 ans. La reconstruction des variations du niveau maritime est basée sur des observations archéologiques, géographiques, géologiques et botaniques.


Cette courbe de variations de niveau, valable pour la mer du Nord, permet de tirer des conclusions édifiantes :

  • Des hausses et des baisses de niveau marin très rapides ont eu lieu notamment ces derniers 1000 ans: 0,4 et 0,8 mètres par siècle !
  • Ces valeurs importantes de variation à courte période sont sous tendues par une montée moyenne modeste de 0,1 mètres par siècle depuis 3000 ans.

Ces deux observations montrent :

  • Qu'il est donc totalement aberrant de juger de l'évolution du niveau des mers sur la planète sur des délais courts et même très courts comme le font les récents relevés satellitaires actuellement.
  • Que des variations importantes et rapides n'ont pas attendu le CO2 anthropogénique pour se mettre à l'œuvre !
  • Les causes de ces variations naturelles sont évidemment toujours actives aujourd'hui !
Conclusion : Est-ce le CO2 anthropogénique qui a fait varier le niveau de la mer du Nord ( et les autres mers ) aussi rapidement lors des derniers siècles ? CERTAINEMENT PAS !

Les marégraphes:

Mesure de la montée des eaux relevée à l'aide des marégraphes installés le long des côtes des continents: Le taux constaté d'élévation des mers de 1,8 mm en moyenne par an correspond bien à ce qui est généralement observé soit 0,18 mètre pour le 20 ème siècle, SANS accélération détectable de la montée des eaux !

Les marégraphes ont le grand avantage de monter ce qui se passe réellement et pratiquement le long des côtes !

Source : R. S. Nerem Colorado Center for Astrodynamics Research

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette autre source d'information constate aussi une élévation du niveau des mers depuis 1870 au rythme constant de 17 centimètres par siècle.Où est le problème ?

 

Satellites

L'Université de Colorado qui traite aussi les données satellitaires (Topex, Poséidon) fournit des informations qui montrent depuis 2001 une montée moyenne des mers de 0,19 mètre par siècle. ( Antérieurement  à 2001, les satellites, en désaccord avec les marégraphes, ont indiqué des valeurs de 0,37 mètre/an ... )

De toute façon des relevés sur des durées aussi courtes n'ont pas de signification comme indicateur de changement climatique, elles doivent être "moyennées" sur un siècle, au moins. ( Mais le GIEC - en bon "climatologue" - n'hésite pas à tirer des conclusions définitives sur des changements sur une durée de 10 ou 20 ans ...)


La valeur récente des 10 dernières années donnée par les satellites de 0,19m/an de montée du niveau des mers correspond à :

  • la valeur moyenne du 20 ème siècle
  • La valeur moyenne des derniers 4000 ans

 

Variation de la moyenne des niveaux des mers qui depuis 2005 est plutot orientée... à la baisse !

 

 

Le graphique ci-dessous est un exemple qui indique que localement la montée peut suivre un rythme faible de 0,11 mètre/siècle

Le graphe ci dessous donne le niveau de la mer à Marseille depuis 1880.

 

A marseille depuis les années 1960 la tendance du niveau de la méditerannée est plutôt à la baisse. Source:Service permanent du niveau moyen des mers (PSMSL)

 

Nota important: Les rélevés satellitaires qui cartographient le niveau des mers ont montré que les variations de niveau ne sont pas homogènes, par exemple des variations à la hausse locale de 40 centimètres, peuvent être concomitentes avec une baisse de même valeur en un autre lieu du globe ! Ces variations n'ont rien à voir avec la température de la troposphère.

A nouveau, et un peu comme pour "la température moyenne", ont est en droit de ce demander: Que signifie réellement "une mesure de l'élévation du niveau moyen des mers" ?

Relevés thermiques en mer: Jusqu'en 2003 toute la communauté scientifique croyait fermement en la méthode des relevés thermiques en mer( bouées ARGO ) qui permet de calculer  la variation  du niveau moyen des mers dépendante de la température réelle de l'eau donc de sa dilatation...mais voilà, elle montre maintenant une baisse du niveau des mers, alors ...cela ne cadre plus du tout avec le discours officiel !


CONCLUSION:
Il n'y a donc pas de montée moyenne des mers anormale au cours du 20 ème siècle, surtout pas une accélération, seulement des fluctuations comme depuis des millénaires.Le taux moyen de montée des mers des cent dernières années  de 0,18 mètre par siècle est le plus faible depuis 10 000 ans !

Le début du 21 ème siècle montre un fléchissement à la baisse du niveau des mers...bien que le CO2 atmosphérique augmente constamment!

La variation de 0,18 mètre pour le 20ème siècle est à comparer avec les 0,4 et 0,8 mètre par siècle que nous avons connu ( en mer du Nord...et ailleurs trés certainement ) depuis 1000 ans !

Décidément le CO2 anthropogénique ne fait pas son travail !

Suite: Les glaces 

Ce site est essentiellement un recueil d'informations où des données solides d'observations vous sont présentées.

Le scepticisme qui apparait ici n'est que la conséquence de la prise en compte des observations de la réalité.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×