Réaction à chaud sur l'actualité climatique de décembre 2010

La prédiction à l’aide des modèles numériques du GIEC n’avaient… pas prédit les récents hivers froids et neigeux.

Les "prédicateurs du climat", messieurs Jouzel vice président du GIEC et monsieur Le Treut responsable de modélisations numériques pour le GIEC sont montés prestement fin décembre 2010 aux chaires de France 3 d’Antenne 2   durant  l’arrivée de la vague neigeuse et de grands froids, pour voler au secours du réchauffement climatique et prêcher avec force que s’il fait froid dans tout l’hémisphère nord , … c’est parce que la planète chauffe !…faut il les croires ?

Monsieur Jouzel, graphique de températures à l’appui, a affirmé que nous vivons les années les plus chaudes…depuis plus un siècle.

Monsieur Le Treut, sur fond d’images mille fois montrées de fonte d’un glacier et d’ours polaires, nous a prié de croire que c’est parce que le pôle Nord fond et qu’il fait plus chaud là haut que nous avons plus froid ici bas!

Faut –il les croire, eux qui ne sont pas des climatologues ! (M. Jouzel = étude des glaces et M.Le Treut professeur de mécanique ) ?

Les glaces du pôle Nord :

Il est connu des spécialistes que la fonte des glaces de mer en Arctique est principalment dépendante des variations de la température de l’eau du courant du Gulf Stream qui arrive du tropique  (du golfe du Mexique) et passe sous la glace du pôle  Nord, car chaque année à partir de septembre, la température de l’air au pôle Nord reste inférieure à zéro degrés !

Il y a plus de glaces de mer en 2010 qu’en 2007 !

La banquise ne fond pas dangereusement, elle fluctue naturellement,comme le montre les rélevés satellitaires japonnais ci-dessus.

Les photos satellitaires américaines montrent par exemple qu'il y a autant si non plus de glaces en décembre 2010 qu’en décembre 2007 donc si l’on suit le raisonnement de monsieur Jouzel, l’hiver 2007 aurait du être plus froid et plus long que le 2010 ! Cherchons l’erreur ?

Evolution de la surface de la glace de mer au pôle Nord depuis 2002.

Ceci contredit, sans ambiguité, les récentes déclarations de monsieur Jouzel.


Les températures moyennes de la planète

Les températures moyennes de la planète sont fournies par les principaux organismes météotrologiques mondiaux :

1. GISS (Goddard Institute for Space Studies)

2. NCDC (National Climate Data Center)

3. CRU (Climate Research Unit)

4. RSS (Remote Sensing Systems)

5. UAH (University of Alabama-Huntsville)

Relevés de températures moyennes fournis par les organismes météotologiques mondiaux. Graphique réalisé par Chip Knappenberger à partir de données satellitaires fournies par ces organismes de météorologie.

De ces courbes on déduit facilement que le « réchauffement » ralentit depuis 1993 et que la tendance est au refroidissement depuis 2001.

Ralentissement du réchauffement à partir de 1993 et refroidissement du climat à partir de 2001.

Pôle Sud:

Au pôle Sud il n'y a jamais eu autant de glaces de mer depuis 1979 pendant l'été austral...réchauffement ?

Etendue des glaces de mer au pôle Sud, pendant l'été austral.

 

Ceci contredit, sans ambiguité, les récentes déclarations de monsieur Le Treut.

Toutes ces informations provenant d'observations objectives sont d'un intérêt bien supérieur aux vagues affirmations de messieurs Jouzel et Le Treut.

Réponse à ces messieurs :

1. Réchauffement climatique : NON.

2. Variation climatique naturelle OUI.

3. Refroidissement climatique depuis 2001 : OUI.

Ce site est essentiellement un recueil d'informations où des données solides d'observations vous sont présentées.

Le scepticisme qui apparait ici n'est que la conséquence de la prise en compte des observations de la réalité.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site